Une étude a montré que Victor Hugo, dans ses poèmes, avait fait allusion à des éléments de la culture islamique qu’il connaissait bien ainsi que le Coran.

Etudes et recherches

2016-03-29

2352 visites

Victor Hugo  (26 février 1802 - 22 mai 1885) est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l’un des plus importants écrivains de la langue française. Il fut aussi une personnalité politique et un intellectuel qui a joué un rôle important dans l’Histoire du XIXe siècle.

Dans sa jeunesse, Victor Hugo prêta serment de respect aux autorités catholiques, mais par la suite, abandonna la pratique religieuse et fit beaucoup de critiques du Pape et du clergé. Il créa une pensée religieuse fondée sur la raison comme Voltaire, et en 1872, se déclara opposé à l’église catholique. Condamné à l’exil pendant les vingt ans du Second Empire, Hugo a toujours condamné l’indifférence de l’église à la politique et à l’oppression des régimes royaux, église qui avait mis son livre « Les misérables » sur la liste des livres interdits.

Il enterra ses deux fils, Charles et François, sans cérémonie religieuse, et réclama de même pour lui bien qu’il resta croyant jusqu’à la fin de sa vie et il pensait que si le catholicisme était voué à disparaître, la foi elle, resterait vivante dans les cœurs.

Hugo pensait que dans la recherche de la vérité, la liberté était totale et avait été très impressionné par les mosquées orientales ornées des versets du Coran. A la fin de sa vie après la mort de Léopoldine sa fille, il  tenta des expériences de spiritisme, rapportées dans Les Tables tournantes de Jerse et dans un de ses derniers poèmes, s’inspira directement d’une sourate du Coran Al Zalzalah (la secousse), dans la Légende des siècles:

1. Quand la terre tremblera d\'un violent tremblement,

2. et que la terre fera sortir ses fardeaux,

3. et que l\'homme dira : \Qu\'a-t-elle?\

4. ce jour-là, elle contera son histoire,

5. selon ce que ton Seigneur lui aura révélé [ordonné].

6. Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs oeuvres.

7. Quiconque fait un bien fût-ce du poids d\'un atome, le verra,

8. et quiconque fait un mal fût-ce du poids d\'un atome, le verra.

 

et écrivit :      

« La terre tremblera d\'un profond tremblement,

Et les hommes diront : Qu\'a-t-elle ? En ce moment,

Sortant de l\'ombre en foule ainsi que des couleuvres,

Pâles, les morts viendront pour regarder leurs œuvres.

Ceux qui firent le mal le poids d\'une fourmi

Le verront, et pour eux Dieu sera moins ami ;

Ceux qui firent le bien ce que pèse une mouche

Le verront, et Satan leur sera moins farouche.»

 

 

Victor Hugo qui est connu surtout pour ses célèbres romans, a aussi laissé de nombreux poèmes et pièces de théâtre. Son long poème «L’An neuf de l’Hégire», a été traduit en persan. L’auteur, dans la préface de cette traduction, écrit : «Il n’y a personne en Iran qui ne connaisse ou n’ait lu «Les misérables» mais peu de personnes savent que ce grand poète a aussi dans le cadre de La Légende des Siècles, publié un poème sur la mort du Prophète de l’Islam en 1858 qui s’intitule «L’An neuf de l’Hégire» et qui  donne de Muhammad (sawas) une image bien différente de celle que l’on peut lire aujourd\'hui , dans le monde européen.»


Vérification par Sylvie Gérard-Fontane

Récents

Le plus commun

الزيارة الافتراضية

Cela pourra vous plaire aussi